Aller au contenu Aller à l'accueil Plan du site Rechercher Aide sur les raccourcis clavier

Informations sur la Renouée du Japon Accueil > Recettes et Modes d’emplois > Instruments de musique >

Informations sur la Renouée du Japon


Une plante très envahissante : la renouée du Japon

Vous l’avez certainement déjà vue au bord d’un cours d’eau ou dans une zone un peu humide, sans vous douter de la férocité de cette plante. La renouée du japon ou Fallopia japonica (qui a également porté le nom de polygonum cuspidatum) a été introduite comme plante ornementale, fourragère, et fixatrice en Europe au milieu du XIXème siècle avec sa sœur, Fallopia sachalinensis. Elle fit son arrivée en France en 1939 et se caractérise par une croissance très rapide et une très grande capacité à coloniser les milieux, même les plus extrêmes ce qui permet de qualifier cette plante invasive.

Sa capacité à se reproduire et à éliminer ses concurrents en font une ennemie de la biodiversité. Elle a développé une véritable stratégie de compétition envers les autres plantes :

- la sécrétion de substances a été mis en évidence au niveau des racines de la plante qui font mourir les racines des plantes avoisinantes.
- la densité des feuilles empêche tout développement d’autres plantes par manque de lumière

Habitat

Cette plante a des préférences pour les sols acides, humides, son optimum se situant à un ou deux mètres au dessus du niveau du lit de la rivière. Les périodes d’immersion doivent être courtes car elle ne supporte pas l’asphyxie racinaire.

Les moyens de lutte

Sitôt installée dans un milieu propice, la renouée se développe rapidement, on aura toutes les peines du monde à l’en déloger, et cela pour plusieurs raisons :

- Sa capacité à se reproduire de façon végétative (c’est à dire, sans floraison) : des tiges souterraines se développent en tout sens et portent des bourgeons dont la durée de vie est de 10 ans : une fauche, un brûlis, sont par conséquents inefficaces : les bourgeons souterrains réapparaissent grâce à des organes de réserve. Seul un arrachage parfait, avec enlèvement de toutes les tiges souterraines (ce qui est quasi impossible !) pourrait réussir à l’éliminer.

- Sa production importante de graines

Malheureusement, les moyens de lutte sont très limités, les fauches ne sont efficaces qu’à long terme, la plante disposant de réserves dans ses rhizomes. Mis à part un arrachage méthodique et très soigné avec brûlage des plantes, les autres moyens de lutte s’avèrent peu efficaces.

Par contre, préventivement, on pourrait éviter l’installation de la plante en favorisant des inondations répétées des berges et la diversité de la végétation (qui opposera une plus grande résistance à la renouée). Enfin, l’enrichissement de l’eau en azote (eutrophisation) est un facteur favorisant sa prolifération.

Des milieux aquatiques de qualité, avec une végétation rivulaire dense et variée sont les seuls garants d’une protection efficace contre l’arrivée de la renouée.

Source :
http://www.nord-nature.org/fiches/fiche_s6.htm

Bibliographie :
" Biologie et écologie des espèces végétales proliférant en France " Synthèse bibliographique Décembre 1997 Les études des agences de l’eau 199 pages

Que faire avec les tiges de renouée coupées ? : voir l’article fabrication d’un bâton de pluie

mise en ligne le lundi 24 septembre 2007 , par admin Sans logo.


Le Recyclator

Avant de jeter un objet lancez le Recyclator, vous découvrirez des idées et recettes de bricolage pour lui donner une seconde vie.
lancer le Recyclator

Navigation

Lettre | Plan |  News

Recherche


Réagissez

1 discussion en archive:
:: Informations sur la Renouée du (...)




Le 22/04/2010
à 10:31:59 par
pinsonnambule

Informations sur la Renouée du Japon

Comment se débarasser de pieds de renouée du japon installés depuis plusieurs années donc déjà gros. Merci


Répondre

Afficher le contenu dynamique RSS de Foire aux Savoir-Faire