Aller au contenu Aller à l'accueil Plan du site Rechercher Aide sur les raccourcis clavier

le sirop de mûres Accueil > Recettes et Modes d’emplois > Alimentation > Sirops et vins >

le sirop de mûres


Ingrédients :

- 1 kilo de mûres
- 10 cl d’eau
- 500 grammes de sucre
- 1 bouteille en verre

Marche à suivre :

- Laver les mûres, puis les mettre dans une casserole avec l’eau
- Faire mijoter les fruits à feu vif.
- Les passer ensuite au passe-légumes (grille fine) ou au mixer et laisser reposer une journée.
- Le lendemain passer le jus à travers un chinois ou un filtre en papier.
- Peser le jus et lui additionner une fois et demi son poids en sucre.
- Porter à effervescence en remuant et maintenir 5 minutes.
- Laisser refroidir,
- Stériliser votre bouteille = la faire bouillir dans une bassine ainsi que le bouchon pendant une demi-heure

Mettre en bouteille et conserver dans un endroit frais.

Ce sirop est idéal pour aromatiser l’eau, le vin blanc, le lait, les yaourts, les glaces...


Où cueillir de bonnes mûres :

Pour la confiture ou pour les sirops il vaut bien mieux privilégier les mûres sauvages aux mûres de culture bien moins savoureuses.

On les trouve au bord des chemins ou en lisière des bois.

Quand on les cueille, il faut faire attention à ne pas ramasser celles qui sont trop basses. C’est donc encore plus facile : il suffit de ne pas se baisser et de cueillir celle qui sont à hauteur d’homme !

Période : fin août début septembre.


Le saviez-vous ?

La mûre, à cause de son tanin et de ses pigments est un fruit intéressant pour la prévention des maladies cardio-vasculaires. Elle a aussi des propriétés anti-oxydantes. Le fruit est riche en vitamine C et vitamine E, en fibres, en potassium et en magnésium.

Avec les feuilles (fraîches ou sèches), on fait une excellente tisane, au goût subtil, qu’on peut boire comme un thé au parfum de mûre.
Elle est dépurative, astringente et antiseptique. Très utile donc en hiver dans les états grippaux, contre les maux de gorge. Elle peut aider à lutter efficacement contre les diarrhées.

Il vaut mieux bien filtrer votre tisane de mûrier sauvage à cause des petites épines.

mise en ligne le vendredi 3 octobre 2008 , par admin Sans logo.


Le Recyclator

Avant de jeter un objet lancez le Recyclator, vous découvrirez des idées et recettes de bricolage pour lui donner une seconde vie.
lancer le Recyclator

Navigation

Lettre | Plan |  News

Recherche



Le 26/08/2013
à 11:47:10 par
Patt

le sirop de mûres

Bonjour
J’aurai quelques questions.
1) J’ai trouvé une recette pour la gelée de mures très proches de celle de votre sirop et cela me laisse perplexe. La voici :
Après tri et rinçage mettre dans un récipient de cuisson et ajouter de l’eau sans couvrir (laisser un à deux cm de fruits non couverts d’eau). Faire chauffer à feu moyen pour faire éclater les grains, sans cuire complètement : dès que les grains s’écrasent égoutter au travers d’une passoire et étamine (torchon très fin). Recueillir le jus et ajouter le même poids de sucre. Faire cuire à feu vif jusqu’à gélification...
2) Une fois le jus passé peut-on appliquzer cette recette ?
Et avec la pulpe restant dans la passoire vous en faites de la pâte de fruit : passer au presse purée, ajoutez le même poids de sucre et cuisez en remuant sans arrêt. Dès que la pâte se détache du fond de la casserole étalez sur 1 cm d’épaisseur. Laissez sécher dans un endroit sec (un ou plusieurs jours) découpez en dés que vous roulez dans du sucre cristallisé. ça se conserve dans une boite fermée plusieurs mois.
3) A propos de la tisane de feuille j’ai pris de jeunes pousses fraiches. Jusqu’au peux-t-on aller dans le choix des feuilles ?
Cela m’a donné une tisane très jaune et translucide avec des filaments. J’ai laissé la boule à thé infuser un peu longtemps par oubli maais je ne suis pas malade ce matin. Assez peu de gout.
Patt


Répondre

Afficher le contenu dynamique RSS de Foire aux Savoir-Faire